Moustache de Hitler sur Eric Zemmour : Pascal Praud dénonce la blague 'antisémite' de Charline Vanhoenacker
Ce matin, le présentateur de CNews a dézingué l'humoriste de France Inter dans son édito dans "L'heure des pros".

Il flingue la comique. Ce matin, dans "L'heure des pros" sur CNews, Pascal Praud a ouvert son émission avec un édito au vitriol contre l'humoriste de France Inter, Charline Vanhoenacker. Cette dernière s'est amusée dans un sketch diffusé hier sur les réseaux sociaux à dessiner une moustache d'Adolf Hitler sur une affiche d'Eric Zemmour dans la rue. Elle a aussi écrit le mot "Zob" à partir de la lettre "Z" du prénom du polémiste d'extrême-droite. Une blague qui n'a pas fait sourire le présentateur vedette de CNews.

"Pas drôle", "pas beaucoup de talents", "petits marquis de l'intolérance"

"Charline Vanhoenacker, comme plusieurs de ses collègues de France Inter, n'a d'humoriste que le nom. Sous le prétexte de l'esprit ou de la dérision, elle et tant d'autres sont les petits soldats de la bien-pensance, aux indignations sélectives", a-t-il commencé. Et de lâcher : "On savait que madame Vanhoenacker n'était pas drôle, on devinait qu'elle n'avait pas beaucoup de talents, on ignorait qu'elle fut capable de lazzi antisémites. Hier, jour de Kippour, sur les réseaux, elle a cru bon de dessiner les moustaches d'Adolf Hitler sur le visage d'Eric Zemmour qui, comme chacun sait, est de confession juive".

Pascal Praud a confié être "resté sans voix devant tant de bêtises" : "Cela révèle aussi de ce que sera la campagne présidentielle. Elle sera violente, brutale, agressive. Eric Zemmour pose sur la table des questions politiques, sociétales, civilisationnelles, qui percutent la société française". "Les petits marquis de l'intolérance, confits dans leur magistère moral et drapés dans la bonne conscience, refusent le débat. France Inter et le service public abritent en toute impunité leur morgue, leur déni et leur arrogance. Les Français trancheront. Le débat est ouvert", a terminé le présentateur. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.