Sébastien Ruchet président et co-fondateur de Nolife
La chaîne, en proie à des difficultés financières, tirera sa révérence ce soir.

Une chaîne faite par des passionnés pour des passionnés. Nolife, dont le slogan est "Y'a pas que la vraie vie dans la vie !", a fini par être rattrapée par une dure réalité. Ce dimanche, à partir de 19h, la chaîne du jeu vidéo et des cultures japonaises proposera une programmation spéciale avant son arrêt définitif, annoncé il y a une semaine tout juste, le 1er avril, dans une vidéo postée par Sébastien Ruchet, président et co-fondateur de cette chaîne spécialisée avec Alexandre Pilot. "C'est peut-être notre poisson d'avril le moins drôle, mais c'est vrai : l'aventure de Nolife est terminée", a-t-il déclaré, très ému. Tout au long de la semaine, la chaîne a proposé à ses téléspectateurs des émissions spéciales et de nombreuses images d'archives.

La chaîne, disponible gratuitement sur les réseaux ADSL, câble et fibre, est en proie à d'importantes difficultés financières, un problème qu'elle a connu à de nombreuses reprises au cours de ses 11 années d'existence, mais qui a atteint aujourd'hui un point de non retour. Comme le rappelle "Le Monde", une procédure de redressement judiciaire avait dû être engagée en 2016, pour permettre d'échelonner le remboursement de la dette de la chaîne. Mais face à la baisse des revenus publicitaires et faute d'accord avec des investisseurs potentiels, Nolife n'a pas eu les rentrées d'argent attendues.

"C'était une belle aventure"

Après avoir été contrainte de se séparer de ses journalistes spécialisés dans le domaine des jeux vidéo, Nolife comptait encore une dizaine de salariés. Une équipe qui malgré ce coup dur, garde le sens de l'humour. "Vous avez raté la fin de La Cinq, alors ne ratez pas la fin de Nolife !", plaisante un des visages connus de l'antenne, Davy Mourier. C'est sur cette même chaîne que Monsieur Poulpe, qui officie sur Canal+, a fait ses premières armes. Il a d'ailleurs rendu hommage à Nolife dans "Quotidien", sur TMC, mardi. "J'ai vraiment appris à faire toutes ces choses bizarres que je fais maintenant grâce à mes années Nolife, qui m'ont donné le goût de cette liberté", a-t-il expliqué.

La liquidation judiciaire de Nolife devrait être prononcée le 16 avril prochain. Les rediffusions vont se succéder à l'antenne en attendant la coupure définitive du signal de la chaîne. "C'est vrai que ça va faire bizarre, mais en même temps, c'était une belle aventure", conclut Sébastien Ruchet.

Laisser un commentaire
TV