Your browser doesn't support HTML5 video

puremedias.com vous propose de découvrir en avant-première le décor imaginé par la Une pour la soirée du 23 avril prochain.

Branle-bas de combat chez TF1. Comme sa concurrente France 2, la chaîne planche ardemment sur sa soirée électorale du premier tour de la présidentielle prévue le dimanche 23 avril. Pour l'occasion, la Une a décidé de pousser les murs. Exit ainsi le plateau du 20 Heures qui accueillait encore la soirée présidentielle en 2012, place à grand espace ouvert sur l'extérieur déjà utilisé pour les régionales 2015.

"On ne voulait pas créer un nouveau décor télé mais bel et bien investir un lieu", confie à puremedias.com Yoann Saillon, le directeur artistique de l'information de TF1. "On est sur quelque chose de très épuré, de brut, d'industriel avec une structure métallique", ajoute ce responsable qui travaille sur la soirée depuis le mois de décembre. TF1 a ainsi décidé de profiter de ce lieu plus vaste pour jouer avec les volumes et donner une plus grande verticalité au décor. "Cela donne cette dimension de puissance, d'évènement à la soirée", explique Yoann Saillon.

Deux configurations du décor pour un "effet waouh"

Surtout, la Une a prévu que ce nouveau décor soit modulable, chacune de ses configurations étant censée incarner un des deux temps de la soirée électorale. Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray prendront l'antenne à 18h30 pour une première partie s'étirant jusqu'à 19h45. Pour ce premier temps lors duquel tout commentaire du scrutin en cours est proscrite, la Une compte miser sur la mobilité.

Outre le recours à la steadycam, la caméra grue ou la réalité augmentée, TF1 veut aussi donner cette impression de mobilité grâce à ses deux présentateurs placés debout. Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray se déplaceront ainsi au milieu de leur newsroom pour recueillir les analyses de leurs experts, en utilisant notamment pour cela le grand écran didactique situé au centre du décor. "Il ne s'agira pas de déplacement de transition mais bien de déplacements qui seront la base de l'écriture de la soirée", précise Yoann Saillon, en référence aux soirées des primaires de France 2 qui misaient elles aussi beaucoup sur le déplacement.

A partir de 19h45, le plateau de TF1 basculera dans une deuxième configuration de son plateau sous les yeux de ses téléspectateurs (cf vidéo ci-dessus). "L'idée est d'accompagner la montée en tension inhérente à ce genre de soirée électorale", explique Yoann Saillon qui espère un "effet waouh" au moment de cette transition mécanique à haut risque. Ce deuxième temps de la soirée prendra alors une forme plus traditionnelle avec la formation d'une table centrale permettant d'accueillir les deux présentateurs, assis, et les différents invités politiques qui se succéderont toutes la soirée. "Tout cela n'est pas gadget ou gratuit", tient-il cependant à souligner. "Ce dispositif a pour but d'être véritablement au service du propos de la soirée".

Couleur silver et musique originale

La chaîne préfère en revanche ne pas s'appesantir sur la présentation imaginée pour le "reveal", c'est à dire l'annonce des résultats de l'élection. On saura juste qu'il s'agit d'un nouveau dispositif se déroulant en plateau et en 3D. Côté lumières, le directeur artistique misera sur l'incontournable "code républicain" et le triptyque bleu, blanc rouge. L'habillage sera en revanche doté d'un ton plus "neutre", "silver", tirant sur le blanc-beige. La soirée présidentielle de la Une aura également sa propre musique créée pour l'occasion grâce à la collaboration de plusieurs compositeurs.

TF1 compte bien sûr sur ce dispositif pour faire la différence face une concurrence de plus en plus exacerbée. En jeu : le titre de chaîne de la présidentielle, statutaire en matière de résultats politiques. Confiante en son décor flambant neuf, la Une compte le réutiliser pour le deuxième tour de la présidentielle mais aussi pour les deux soirées des élections législatives prévues les 11 et 18 juin prochain. En attendant de le voir sur vos écrans, puremedias.com vous propose de le découvrir à travers trois visuels et une vidéo.

Voir sur le site puremedias.com
Outbrain