Paul Amar sur le plateau de "C à vous" le 15 septembre 2014
Invité hier de "C à vous" sur France 5, Paul Amar a répondu à Jean-Pierre Elkabbach, mettant notamment en cause son comportement vis-à-vis du Front National.

Le règlement de comptes continue entre Paul Amar et Jean-Pierre Elkabbach. C'est Paul Amar qui avait le premier allumé la mèche au travers d'un livre baptisé "Blessures". Il y dénonçait notamment les conditions de son éviction du 20 Heures de France 2 en 1994 par Jean-Pierre Elkabbach, alors président de France Télévisions.

Un pacte secret

Paul Amar mettait notamment en cause la partialité de son patron de l'époque envers le gouvernement Balladur et révélait un pacte secret que Jean-Pierre Elkabbach aurait passé avec Nicolas Sarkozy, alors jeune ministre du budget. En échange d'un soutien du ministre à sa candidature à la tête de France Télévisions (il y sera élu en décembre 1993, ndlr), Jean-Pierre Elkabbach se serait engagé à soutenir celle d'Edouard Balladur à la présidentielle de 1995.

Mis en cause, celui qui est aujourd'hui l'intervieweur politique vedette d'Europe 1 était venu répondre à Paul Amar sur le plateau de "C à vous" sur France 5, vendredi dernier. Jean-Pierre Elkabbach avait ainsi balayé les accusations de l'auteur de "Blessures", dénonçant un "délire mensonger". Selon lui, Paul Amar était victime de "ses rancunes et de ses amertumes". "Paul, l'aigreur est toujours mauvaise conseillère", avait conclu Jean-Pierre Elkabbach en fixant la caméra.

"Mensonges"

Hier, Paul Amar est à son tour venu sur le plateau d'Anne-Sophie Lapix pour répondre aux propos tenus par Jean-Pierre Elkabbach vendredi. Il a maintenu l'intégralité de ses accusations, notamment sur le fameux pacte. Il a également tenu à répondre à plusieurs propos tenus par Jean-Pierre Elkabbach ce jour-là qu'il a qualifiés de "mensonges". "Quand il dit par exemple qu'il m'a nommé au 20 Heures. Je pense à Hervé Bourges (l'ancien patron de France Télévisions de 1990 à 1993 , soit avant Jean-Pierre Elkabbach, ndlr) qui doit ou ricaner ou éclater de colère car c'est lui qui m'a nommé" a notamment corrigé Paul Amar.

Sur le plateau de "C à vous", ce dernier a par ailleurs ajouté une nouvelle mise en cause de Jean-Pierre Elkabbach, déjà présente dans son livre. Elle vise l'attitude de son patron de l'époque vis-à-vis du Front National de Jean-Marie Le Pen. "Je dis que Jean-Pierre Elkabbach porte une lourde responsabilité dans l'émergence du FN" a ainsi dénoncé Paul Amar.

"Je dis et je maintiens que Jean-Pierre Elkabbach a été l'un des journalistes politiques qui a le plus souvent invité Jean-Marie Le Pen dans les années 1980. Demandez à la rédaction d'Europe 1 qui se souvient des éclats de rire dans le bureau d'Elkabbach quand il recevait Jean-Marie Le Pen. Et c'est la raison pour laquelle nous avons eu un différend lourd... LOURD... sur le traitement de l'extrême-droite dans l'audiovisuel public" a expliqué Paul Amar. puremedias.com vous propose de revoir une partie de l'intervention de ce dernier dans "C à vous" hier.

Voir sur le site puremedias.com
Outbrain