Matthieu Noël se paye Patrick Cohen
Le chroniqueur de "C à vous" a consacré hier soir son "Débrief'" au départ du journaliste politique de la matinale de France Inter.

Les humoristes s'amusent de son départ ! Après la parodie musicale d'Alex Vizorek et Charline Vanhoenacker sur France Inter mercredi, au tour de Matthieu Noël de se payer le transfert de Patrick Cohen à Europe 1 la saison prochaine. Hier soir dans "C à vous", il a consacré sa chronique à son futur collègue radiophonique, mais encore actuel matinalier de France Inter.

"Usain Bolt potelé du news"

"Ce soir, Thomas (Legrand, ndlr) a le coeur gros. Son Patounet a décidé d'aller prendre la thune... Pardon, d'aller relever un nouveau défi éditorial sur Europe 1. Fatalement, Thomas est au fond du trou, je lui offre donc cette réplique en carton de Patrick. Patrick mais svelte, le rêve de sa femme", démarre Matthieu Noël, devant le regard amusé du concerné. "A Europe 1, en revanche, c'est plutôt l'euphorie, l'excitation, tous mes collègues de la rédaction me demandent : 'Alors, il est sympa Patrick Cohen ?' Ce à quoi je réponds : 'Faut le connaître'", poursuit le chroniqueur, ajoutant que la station fait une affaire en recrutant "l'Usain Bolt potelé du news."

Le journaliste d'Europe 1 raconte ensuite que l'intervieweur politique "a intensément réfléchi", "il a pesé le pour et le contre". "Finalement, ce sont des raisons purement journalistiques qui l'ont décidé à choisir Europe 1. Même si c'est vrai, la perspective de pouvoir apporter deux ou trois améliorations à sa gentilhommière du Pilat et sa modeste pinasse ont dû aussi jouer", se moque Matthieu Noël, avant de ressortir des séquences de Patrick Cohen "très modeste" et avec "de fines analyses politiques."

"L'ordure d'Arcachon"

"Je le disais, Patrick Cohen n'est pas un collègue facile. Je plaisantais. La réalité est bien pire ! Patrick a par exemple comparé hier Babeth à un monstre de science-fiction sous prétexte qu'elle passait un peu trop de temps en maquillage. Si Thomas Legrand pleure parce que Patrick part, Maxime Switek pleure parce que Patrick arrive", raille Matthieu Noël, avant d'ajouter : "Déjà obligé de se le coltiner tous les soirs sur France 5, l'ordure d'Arcachon prend un malin plaisir à le reprendre toutes les deux phrases. Maxime va devoir l'endurer maintenant sur Europe 1". puremedias.com vous propose de visionner la chronique de Matthieu Noël.

Voir sur le site puremedias.com
Outbrain