Gilles Pélisson
Le patron de TF1 était interrogé sur les attaques répétées de Cyril Hanouna à l'encontre de son groupe.

"Mon slip vous appartient". C'est avec cette phrase saugrenue, projetée la semaine dernière sur la tour TF1, que Cyril Hanouna s'est amusé à mettre en scène la rivalité qu'il entretient avec la Une et, en particulier, avec ses dirigeants. Pour rappel, depuis quelques jours, l'animateur de "Touche pas à mon poste" accuse le groupe TF1 de "boycotter" le talk-show de C8 en refusant d'y envoyer ses animateurs. Mardi, Cyril Hanouna a par ailleurs fait savoir à ses fidèles, que suite à la blague "du slip", "plus aucun invité de TF1 ne viendra (dans 'TPMP') jusqu'à nouvel ordre", sur décision de la première chaîne.

"Cyril Hanouna essaie de faire du bruit alors que son émission est en baisse"

Hier, invité d'une conférence dans une grande école de commerce lyonnaise, Gilles Pélisson a été interrogé par des étudiants sur de nombreux sujets. Parmi ceux-ci, les provocations répétées de Cyril Hanouna à l'encontre de TF1. "C'est un problème de 'Comment j'existe ?'", a réagi le patron de la Une, estimant que l'animateur de C8 "essaie de faire du bruit alors que son émission est en baisse". Dans une déclaration lapidaire, il a ensuite ajouté "Je préfère vous parler de 'Quotidien', parce que, ça, au moins, ça marche".

Des déclarations qui ne devraient pas être de nature à remettre à plat la relation houleuse entre TF1 et l'animateur-producteur, réputé très sensible aux audiences de son émission. Depuis la rentrée, "Quotidien", le talk-show de Yann Barthès sur TMC, s'affiche en effet quasi-quotidiennement devant "TPMP" quand, l'année dernière, la situation était inverse. Un contexte qui a relancé la rivalité entre les deux émissions et les tensions entre les équipes de Cyril Hanouna et Yann Barthès.

TF1 régulièrement attaquée par Cyril Hanouna

De façon plus globale, depuis l'arrivée d'Ara Aprikian et Xavier Gandon, ses anciens patrons, à la tête des contenus de la Une, le trublion du groupe Canal+ a multiplié les attaques à l'encontre de TF1. Ce lundi encore, alors qu'il débriefait l'interview d'Emmanuel Macron, l'animateur producteur a été jusqu'à qualifier Anne-Claire Coudray de "stagiaire". La semaine précédente, c'est Christophe Beaugrand, l'animateur de "Secret Story", qui avait fait l'objet d'une charge de l'animateur dans "TPMP".

Laisser un commentaire
TV
Outbrain